03 mai 2005

Introduction (échelle de Rchter)

Alors que l’échelle de Richter a été conçue en 1935 par le sismologue américain Charles F. Richter pour classer les séismes californiens. Plus tard, Richter et ses collaborateurs l’ont modifié pour qu’elle puisse être utilisée pour les séismes dans le monde entier. L’échelle de Richter classe les séismes en fonction de l’amplitude des mouvements du sol mesurée à 100 km de l’épicentre du séisme, point de la surface terrestre directement située au-dessus de l’origine du séisme. Les mouvements du sol sont mesurés par un instrument appelé sismographe. Les sismographes peuvent déceler des mouvements ne dépassant pas 0,00001 mm comme des mouvements pouvant aller jusqu’à 1 m. Ainsi, un séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter est 10 fois plus grand qu’un séisme de magnitude 6 et provoque des mouvements du sol 10 fois plus importante. Les séismes de magnitude 5 sont considérés comme modérés, ceux de magnitude 6 comme forts, ceux de magnitude 7 sont de grands séismes et ceux de magnitude 8 et plus sont considérés comme de très grands séismes. Par exemple, le séisme de Los Angeles en 1994 avait une magnitude de 6,7 et celui de San Francisco en 1906 une magnitude de 7,9. Il n’y a pas de limite à l’échelle de Richter, mais les séismes de magnitude 8 ou plus sont rares. On n’en compte qu’un par an dans le monde entier. On pense généralement que la croûte terrestre ne peut pas emmagasiner suffisamment d’énergie pour un tremblement de terre de magnitude 10. Il n’y a pas non plus de limite inférieure à l’échelle de Richter. Un séisme dix fois plus faible qu’un séisme de magnitude 1 a une magnitude de 0 et un séisme encore dix fois plus petit a une magnitude de - 1. Il se produit chaque jour de nombreux séismes de magnitude négative, mais ils sont si faibles qu’ils sont difficiles à détecter. L’importance des mouvements du sol est en relation avec la quantité d’énergie libérée par un séisme. Chaque augmentation d’une unité sur l’échelle de Richter correspond à une énergie 32 fois plus grande. Cela veut dire qu’un séisme de magnitude 7 libère 32 fois plus d’énergie qu’un séisme de magnitude 6, bien que les mouvements du sol ne soient que 10 fois plus grands. La quantité d’énergie libérée par un séisme de magnitude 4,3 est égale à celle de la bombe atomique qui a détruit Hiroshima, au Japon, bombe qui équivalait à 20 kilotonnes de TNT. Les plus puissants séismes mesurés à ce jour avaient une magnitude d’environ 9,5 et libéraient autant d’énergie que 66 millions de bombes atomiques de la taille de celle d’Hiroshima. On estime qu’un séisme de magnitude 12 libérerait suffisamment d’énergie pour briser la Terre en deux. L’échelle de Richter n’est que l’une des échelles existantes pour le classement des séismes.

Posté par doofy31 à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Introduction (échelle de Rchter)

Nouveau commentaire